Paroisse de La Madeleine

LE PROGRAMME DE RESTAURATION

oins de deux siècles après sa construction, l’église de la Madeleine à Paris nécessite d’importants travaux de restauration.

De graves désordres structurels imposent une reprise en profondeur du bâtiment ; des échafaudages sont installés sous la façade de la rue Royale depuis près de 20 ans, des filets protègent ses visiteurs de possibles accidents. L’édifice est l’objet depuis 2011 d’un arrêté de péril de la préfecture de police.

La pollution tant extérieure qu’intérieure a recouvert les magnifiques statues, décors sculptés et peintures d’une couche de poussière noirâtre et grasse. Les nombreuses œuvres romantiques - réalisées par plus de 60 sculpteurs, peintres, mosaïstes, fondeurs et orfèvres parmi les plus renommés du XIXe siècle - ne livrent plus qu’un triste rayonnement.

Au regard des dimensions de l’édifice, un projet de restauration complète de la Madeleine - estimé à 80M€ - ne pourra être réalisé qu’en s’appuyant sur du mécénat privé, venant compléter les budgets alloués par la Ville de Paris. C’est pourquoi l'Association Avenir Paris Madeleine a mis en place en 2015 avec le soutien de la Fondation Avenir du Patrimoine à Paris, un fonds dédié à la Madeleine afin de permettre à tous ceux qui sont attachés à la préservation de ce patrimoine architectural et artistique inestimable de contribuer financièrement à sa restauration progressive.

Restauration extérieure :

Au début des années 2000, ont été réalisées des couvertures en acier sur les toitures de l’église. Grâce à ces couvertures provisoires, la restauration des maçonneries a pu commencer sur cette église majeure du début du XIXème siècle, aux dimensions de cathédrale.

corniche partiellement nettoyée et restauréeLes travaux de restauration du chéneau et de la corniche du versant Est, côté boulevard de La Madeleine, ont été réalisés en 2017. On peut mesurer l’ampleur de cette simple intervention en regardant quelques dimensions : le chéneau court sur 110 mètres de longueur et l’on peut sans difficulté circuler à l’intérieur, l’entablement a la hauteur d’un étage courant d’habitation. Cette restauration a permis d’enlever les dispositifs de sécurité provisoires qui enlaidissaient l’édifice sur ce côté (filets de rétention). Avec ces travaux, la phase de rénovation des couvertures et de restauration des chéneaux et corniches est considérée comme achevée.

Le chantier extérieur de la Madeleine devrait se poursuivre par la restauration du pronaos, rue Royale d'ici les Jeux Olympiques de Paris 2024, puis le traitement - par phases - de l’ensemble des façades et des péristyles latéraux si la dynamique de mobilisation de mécénat privé se concrétise. Une 1e colonne témoin (sur la façade à gauche) a été restaurée en 2019, donnant un aperçu de la nature des travaux à réaliser.

 

Restauration intérieure :

Grâce à différents généreux donateurs privés, plusieurs œuvres à l’intérieur de l’église de la Madeleine ont déjà retrouvé l’éclat de leur origine permettant à chacun de redécouvrir mêmes les détails les plus subtils.

  • Baptême du Christ de F. Rude après sa restauration en 2016En 2015, les fonts baptismaux dessinés par Huvé et les deux bénitiers sculptés par Antoine Moine avec leur singulière figure d’ange très étiré.
  • Au printemps 2016 : les deux groupes sculptés de Rude (le baptême du Christ) et de Pradier (le mariage de la Vierge) situés dans les chapelles latérales de part et d’autre de l’entrée de l’église.
  • A l’été 2016, le Maître-Autel de Marochetti représentant le ravissement de Sainte Marie-Madeleine.
  • Au printemps 2017 : les statues de Saint Vincent de Paul (du sculpteur Raggi) et Sainte Amélie (par Théophile-François Bra).
  • En 2018 : celles du Christ Sauveur de Duret et de la Vierge & l'enfant Jésus de Seurre
  • En 2019 : la restauration de la statuaire s'est achevée par le nettoyage des statues de Ste Clotilde du sculpteur Barye et de Saint Augustin qui est une oeuvre d'Etex.

L’encrassement important de ces statues a exigé un nettoyage complet et minutieux, par brossage (eau et abrasif) et vapeur, prenant parfois plusieurs semaines pour les groupes sculptés les plus importants.

Restauration lustreEn 2020, grâce à la contribution d'un nouveau généreux donateur,  s'est ouvert un nouveau chantier : celui de la restauration des 14 lustres de La Madeleine, qui s'accompagne d'une réfection complète de la mise en lumière intérieure de l'église pour mieux en valoriser le patrimoine architectural, la polychromie des marbres ou la qualité des oeuvres sculptées et peintes. Ce chantier devrait se poursuivre tout au long de l'année 2021.

Mais le programme de restauration intérieure est encore bien loin d’être achevé pour que La Madeleine retrouve son éclat d’origine : nombreux décors sculptés encrassés, peintures ternies, mise en lumière inadaptée… La réalisation de ces nombreux programmes est très dépendante de la mobilisation de donateurs privés par le truchement du fonds dédiés à la Madeleine au sein de la Fondation Avenir du Patrimoine à Paris.

 

En savoir + :

voir la page de l'Association Avenir Paris Madeleine ou suivre la page facebook : les Anges gardiens de la Madeleine