Historique

Le grand orgue de La Madeleine construit par le célèbre facteur d'orgues Aristide CAVAILLÉ-COLL, a été inauguré en 1846 par Louis-Alfred LEFÉBURE-WÉLY.

Cet instrument, composé à l'origine de 48 jeux répartis sur 4 claviers et un pédalier, est le troisième grand orgue de la production de ce génial organier après la basilique de Saint Denis et Notre Dame de Lorette à Paris.

Diverses interventions ont été opérées sur le grand orgue depuis sa construction : par le facteur lui-même, au XIX° siècle, par son successeur en 1927, par ROETHINGER-BOISSEAU en 1957, par DANION-GONZALEZ en 1971 puis par Bernard DARGASSIES entre 1988 et 2002 (avec la pose, notamment, de la trompette et du clairon en chamades prévus par Cavaillé-Coll lui-même).

Actuellement il comprend 60 jeux dont 46 de CAVAILLÉ-COLL (95% du matériel d'origine) et 4426 tuyaux. Il est d'ailleurs classé " Monument Historique ".

Les organistes de La Madeleine ont été : FESSY, LEFÉBURE-WÉLY, SAINT-SAËNS, DUBOIS, FAURÉ, DALLIER, MIGNAN, Jeanne DEMESSIEUX, Odile PIERRE.

L'actuel titulaire, nommé en février 1979, est François-Henri HOUBART ; l'organiste suppléant est Jean-Louis VIEILLE-GIRARDET. Parmi les suppléants on trouve des noms prestigieux, parmi lesquels : GIGOUT, WIDOR et Nadia BOULANGER

Bien qu'encore marqué par l'esthétique classique du XVIII° siècle, l'orgue de La Madeleine, par ses sonorités et ses innovations, est, plus que ses prédécesseurs, un instrument nettement orienté vers ce que sera l'Orgue Français de la seconde moitié du XIX° siècle.

Grand orgue de transition par excellence, on peut dire de lui qu'il est également, dans l'histoire de l'Orgue Français, le premier grand instrument romantique.

Programmation

Tous les évènements musicaux sont annoncés dans la feuille paroissiale.